Logement d’accueil #6

Les logements servant à accueillir les habitants de la Cité Résidence du Parc à Méricourt sont prêts. Il y a plusieurs logements d’accueil dans lesquels les familles habiteront pendant la durée des travaux de leur maison. Ces logements ont été rénovés et isolés à l’image de ce qui sera réalisé dans les maisons des habitants de la cité.

Voici ci-dessous quelques recueils de témoignages accompagnés de photographies des habitants relogés dans ces logements temporaires.


Lucienne : « On a déménagé le 17 octobre. Nous avons mis le plus gros dans le garde-meuble. Quand on est arrivé il n’y avait pas d’ampoules, ce n’est rien mais il faut prévenir les habitants. Par contre, c’est bien isolé, on n’a pas froid. L’isolation et le chauffage avec le thermostat, c’est vraiment bien ! J’aime bien aussi les escaliers, ils sont plus grands que chez moi et la rampe est vraiment belle, ça habille et c’est pratique. La salle de bain est belle aussi avec les carrelages. Il y a juste quelques défauts de finitions dans la maison. J’espère que ce ne sera pas le cas chez moi. »

« Les murs sont beaux, tous blancs, c’est propre ! Par contre, dehors cela ne va pas, on a du verre dans le gazon. Et on a eu un souci avec l’évacuation des toilettes. Depuis, ça a été réglé, heureusement. Quand on a eu des soucis, on a appelé et on a eu des réponses positives. Les bonnes personnes viennent tout de suite ! »

« Les déménageurs ont bien bossé. Tout ce qu’on leur a demandé, ils l’ont fait ! Cela va un peu mieux maintenant. J’étais stressée avec le déménagement et le report des dates. C’est pas marrant de vivre dans les cartons. Et en plus j’ai oublié mes chaussures, elles sont parties dans le garde-meuble. J’ai pris celles d’été, les claquettes. Pourtant j’avais tout bien organisé mais dans la précipitation je me suis trompée. On a rigolé avec Bernard, il vaut mieux ! »

« Le soir même du déménagement tout était nickel ! J’avais ma belle-fille, ma petite-fille de 19 ans et mon fils Steeve qui nous ont aidés. Paul, le pilote social, est passé nous voir le soir et il n’en revenait pas. Je suis un peu maniaque et le pauvre Paul je l’embête, je l’appelle souvent. Il fait toujours le maximum ! »

N’hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir.


Maryse : « J’ai aidé ma mère pour le déménagement ce matin. Ma fille nous a aidées aussi avec son compagnon. Tout s’est bien passé, heureusement les déménageurs sont venus tôt. On en a profité pour jeter des vieux meubles. L’équipe nous a proposé d’aller à la déchetterie, ils ont été sympa. »

« On a tout pris. Les déménageurs ont monté des affaires à l’étage et j’aiderai maman si elle a besoin de quelque chose. Elle ne peut pas monter toute seule. Aujourd’hui elle va loger chez ma fille parce que c’est son anniversaire demain. Elle aura 81 ans ! Pendant ce temps, je vais ranger un peu ici. Je vois qu’il fait déjà bon, c’est bien mieux isolé que chez elle. »

« Ce n’est pas évident pour maman. Elle va devoir reprendre ses habitudes, ça va aller, pas à pas. »

Michelle : « Il me manque un câble pour la télé : ça c’est important !
Dans le salon, j’ai mis les objets auxquels je tiens le plus. Le cadre et la table, c’est mon mari qui les a réalisés. Après le travail à la mine, il est devenu menuisier pour les Houillères. Il a travaillé pendant 20 ans au fond et pendant 10 ans de jour avant de refaire une formation en menuiserie. »


Christine : « On a déménagé le 25 novembre, ici au 13 rue Bernanos. On a pris juste le nécessaire. C’est temporaire, on a quand même mis un petit sapin. Même si on ne peut pas décorer dans ce logement, au moins c’est chaleureux. Et puis on aura notre petite-fille pour les fêtes, donc le sapin c’est important ! On a mis deux lits en bas, comme ça on n’a pas à monter à l’étage. Il y en a un pour nous et l’autre pour accueillir notre petite-fille. »

« Chez nous on a la vue sur le parc, cela nous fait tout bizarre d’avoir des voisins juste en face. On a hâte de rentrer chez nous après les travaux. Si c’est aussi bien fait qu’ici, ce sera super ! On va tout laisser en blanc je pense, ça fait propre. »

Jean-Luc : « Moi j’ai mes habitudes, j’aime bien bricoler dans la remise et ici je m’ennuie. Ils nous ont dit qu’on allait devoir attendre de 8 à 10 semaines. Donc normalement, on sera de retour chez nous en février ».


Odile : « Je suis arrivée il y a une semaine dans ce logement d’accueil au 11 rue Bernanos.
Les déménageurs ont été très gentils et efficaces. Ils se sont trompés de jour en venant le lundi à la place du mardi mais c’était un mal pour un bien. Comme ça ils ont pris tout ce qui devait partir au garde-meuble le lundi et tout ce qui est ici le mardi. »

« Nos voisins de la rue Ozanam ont été super. Ils m’ont demandé si on avait besoin d’aide avant le déménagement. Ils sont très gentils ces jeunes ! »

« On a tout déballé et rangé en deux jours. Par contre, le nettoyage cela a duré 3 jours. J’ai brossé tout le carrelage au balais-brosse. J’ai été malade juste avant le déménagement, je pense que c’est aussi dû au stress de devoir quitter ma maison. Maintenant ça va mieux et dans quelques jours, je vais commencer à préparer le sapin de Noël et la crèche. »

« On a mis des films statiques sur les fenêtres pour éviter les vis-à-vis. On va être bien, la maison est propre et c’est bien isolé. On n’a pas froid. Je vais inviter Lucienne pour qu’elle voie la maison. Et puis elle est toute seule dans son logement temporaire. Cela lui fera du bien, surtout pendant les fêtes ! »


Arnaud : « Quand on est arrivé, il manquait une porte dans la chambre de notre fille. Le pilote social a été très réactif. Ils sont passés tout de suite pour nous mettre une porte. »

« Chez nous, la salle de bain était noire d’humidité : ces travaux c’était une urgence pour nous ! On est bien content. Même en mettant le chauffage à 22 degrés on avait froid. On était sous les couvertures dans le salon. Ici, on voit la différence ! On a mis le thermostat à 20 degrés et le soir on a même presque trop chaud dans les chambres. »

« On nous a repoussé cinq fois la date de déménagement mais enfin on y est ! On voulait surtout ne pas passer les mois d’hiver dans notre logement. Maintenant on sera de retour pour les beaux jours, au printemps, avec une maison toute propre et bien isolée. »

« La cuisine, on a dû la couper pour la démonter. C’est dommage, on l’a changée juste avant de savoir que Sia Habitat allait réhabiliter les logements. Mais bon, c’est comme ça ! ».

A propos JMA

Jean-Michel André, artiste photographe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s