Logement d’accueil #12

Les logements servant à accueillir les habitants de la Cité Résidence du Parc à Méricourt sont prêts depuis plusieurs mois. Les familles habiteront dans ces logements d’accueil pendant la durée des travaux de leur maison. Ces logements ont été rénovés et isolés à l’image de ce qui sera réalisé dans les maisons des habitants de la cité.

Voici ci-dessous un recueil de témoignages accompagnés de photographies des habitants relogés dans ces logements temporaires.

N’hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir.


Jean-Pierre : « On est bien ici, ils ne se sont pas moqués de nous !
On est arrivé le 23 novembre. J’avais déjà ramené la quasi totalité de nos affaires parce qu’on a eu les clés le week-end avant le déménagement. Quand les déménageurs sont arrivés chez nous, ils étaient étonnés. En plaisantant, ils ont dit : on va vous laisser finir. Il restait quand même quelques meubles. L’équipe était très sympa, on a bu le café ensemble.

Ici, on dort à l’étage, la salle de bain est vraiment bien, ça nous change et en plus il fait bien chaud. La maison a bien été rénovée, c’est agréable pour accueillir les habitants. C’est plus ou moins la même taille que chez nous. On sera de retour en février si tout se passe bien. On n’est pas pressés ! »

Jacqueline : « Le grenier aussi ils vont le refaire, ça sera pratique. On pourra par exemple stocker toutes les affaires de Noël. Chez nous c’était plein d’humidité. Pourtant on chauffait, ça il faut voir les factures !

On a installé les décorations de Noël pour se sentir un peu chez nous et aussi parce qu’on va accueillir nos deux petites filles pour les fêtes. J’adore cette période de Noël. Chez nous, je décore toute la maison, du sol au plafond ! Ici je n’ai pas trop chargé, on n’est pas chez nous tout de même. Ce n’est pas très grave, l’année prochaine se sera encore mieux dans notre maison rénovée ! »


Danielle : « Je ne peux pas me plaindre, mais je ne connais personne dans cette rue. J’aurais préféré rester dans mon quartier pendant le temps des travaux. Cette maison est plus grande que la mienne mais je préfère mon logement. Ici je dois monter des escaliers pour aller dans la chambre. Et depuis que je suis ici, je n’ai eu que des problèmes. En arrivant, j’ai reçu un appel d’une personne qui s’est faite passer pour mon banquier. J’ai donner les numéros de ma carte bancaire. J’étais déstabilisée avec ce déménagement. Heureusement, mon garçon a fait opposition tout de suite et ils n’on rien retirer. J’ai eu plus de peur que de mal mais cela m’a bien chamboulée. Et au début j’avais du mal à dormir avec toute cette histoire. Maintenant ça va un peu mieux.

Je suis arrivée en 1974 à la Cité Résidence du Parc. Cela en fait des années ! Au début, j’ai habité à la rue Abbé Lemire puis en 1986 j’ai déménagé avec mon mari vers la maison ou j’habite actuellement, sur le boulevard Salvador Allende. C’est sûr depuis le temps, j’ai mes habitudes et je connais bien mes voisins.

Le déménagement s’est bien passé et puis mes voisins m’ont aussi bien aidé. Ils ont un grand camion et on a pu emmener pas mal d’affaires avant le jour du déménagement. Quand les déménageurs sont venus, ils étaient contents. Il y en a un qui a dit : puré ! Si c’était tout le temps comme ça ce serait bien. C’est sorti du fond du coeur, j’ai bien rigolé. On avait même remonté le lit et quelques armoires. Ici, j’ai pris avec moi le principal pour me sentir un peu chez moi. Par contre, on a tellement bien rangé que je ne retrouve plus rien, ça m’énerve. Dans la maison le chauffage carbure, ça je n’ai pas froid ! Je suis bien à ce niveau là et puis c’est bien propre. On verra chez moi, j’ai hâte de retrouver ma maison !

Je pense que je serai de retour chez moi à la fin janvier. J’appréhende un peu pour les fêtes, j’ai peur qu’on ait une troisième vague d’épidémie. Il faut faire attention !

Les travaux, j’en avais pas envie mais c’est vrai que la maison en a besoin. Donc ce sera une bonne chose de faite ! Après, je voudrais partir en Bretagne pour aller voir ma fille. Cela fait trois ans qu’on ne se voit pas. »

A propos JMA

Jean-Michel André, artiste photographe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s